La spiruline est-elle devenue toxique?

  • bien être Santé

Procédé de fabrication du guide des Spiruliniers de France :

Il ne s’agit pas d’une algue mais d’une cyanobactérie, cultivée dans de grands bacs de culture ou réacteur.
  • Les spirulines vivent dans une eau à la fois salée et alcaline :   
L’alcalinité de l’eau est habituellement apportée par du bicarbonate de Sodium, mais ce dernier peut être remplacé en partie par de la Soude caustique ou du Carbonate de Sodium. Le natron ou trona peuvent aussi être utilisés.

La salinité complémentaire est apportée par les différents engrais et du sel (Chlorure de Sodium). Par ailleurs l’emploi d’un sel peu raffiné peut être recommandé à cause de sa teneur en oligo-éléments bénéfiques.

  • Le milieu de culture contient des engrais pour assurer la croissance comme en agriculture habituelle :
Des minéraux: Phosphore, Potassium, Soufre, Magnésium, Calcium et Fer doivent aussi être ajoutés s’ils ne sont pas apportés en quantité suffisante par l’eau, le sel et les engrais.

Des oligo-éléments (Bore, Zinc, Cobalt, Molybdène, Cuivre, etc.) sont souvent ajoutés, au moins les principaux sauf le Molybdène qui est toujours suffisant.

  • Sources d’azote préférées des spirulines :
L’Ammoniac et l’Urée, mais ces produits sont toxiques au-delà d’une concentration limite.

C’est pourquoi on préfère souvent, au moins lors de la préparation du milieu de culture, utiliser du Nitrate, dont on peut mettre sans danger une forte dose, constituant ainsi une réserve d’Azote à long terme.

Il est apporté par une solution de Sulfate de Fer acidulée, de préférence à l’acide citrique, ou par du Fer associé à un chélatant.

Et si l’on n’a aucun produit chimique ?


Dans le cas, ou si l’on veut produire une Spiruline « 100% biologique », utiliser des produits naturels:

Par exemple on peut utiliser:
  • du bicarbonate de Sodium naturel américain
  • la trona ou le natron ou lessive de cendres de bois
  • 4 ml d’urine
  • des feuilles de végétaux comestibles comme l’ortie
  • du « purins de feuilles »
  • l’eau de mer filtrée est une bonne source de Magnésium, de Calcium, de Potassium et de Soufre..
  • de la poudre d’os calcinés,
  • du calcaire et la dolomie broyées,
  • des boues résiduaires d’eau de cendre
  • de l’Argile.

En fait, les nutriments que cette bactérie (Spiruline) va absorber et métaboliser sont souvent des nutriments de synthèse, sulfate ferreux de synthèse, vitamines de synthèse, acides aminés de synthèse… rarement des produits naturelles. S’en suit une formation de filaments ressemblant à une algue. La Spiruline peut être alors un véritable Cheval de Troie concentrant quantité de produits chimiques. L’ajout de Sulfate de Fer, de Nitrates ou d’Urée (chimique) sont hélas indispensables à la culture de cette bactérie, loin des exigences de l’Alimentation Bio. Il est donc impossible de faire une Spiruline « 100% bio » sans qu’on y rajoute des produits de synthèse. Le seul moyen naturel serait l’urine mais elle n’est pas autorisée comme intrant alimentaire.




EXTRAIT DE L’ARTICLE DU DOCTEUR SCHMITZ :

La spiruline a des propriétés tout à fait étonnantes: 

Elle est facile à produire et riche en protéines. Elle respecte l’équilibre entre les gras oméga-3/oméga-6 dont dépend le surpoids. Et enfin, elle est antioxydante et contient bien des vitamines et des minéraux, comme nous l’apprend une étude de 2013 réputée pour avoir fait le tour de la question [1].  Toutefois, elle est faible en vitamine B12, dont les végétariens manquent dans leur alimentation.

Mais une des qualités de la spiruline est aussi son plus grand défaut… et c’est pour ça que vous devriez rester sur vos gardes.

Une éponge à métaux lourds:

La vertu la plus extraordinaire de la Spiruline, c’est de capter les métaux lourds. Ces matières toxiques – Plomb, Arsenic, Cadmium, Mercure…sont très dangereuses pour le corps.

  • L’intoxication au Mercure, comme celle à l’Arsenic et au Cadmium, peut endommager définitivement le système nerveux. On note aussi un risque accru de cancer, comme le Sénat français le rapporte [2]
  • De son côté, le Plomb est un neurotoxique reconnu depuis l’Antiquité. Il touche principalement les habitations où subsistent d’anciennes peintures à la céruse ou au minium, mais aussi les consommateurs d’eau du robinet.
Même en faible quantité dans le sang, les métaux lourds peuvent avoir une grave incidence sur notre santé. C’est pourquoi il est important de pouvoir s’en débarrasser. La Spiruline a bien ce pouvoir, mais il peut s’avérer très dommageable si notre algue a été élevée n’importe comment. Et dans ce cas, la Spiruline intoxique au lieu de désintoxiquer. 


La spiruline : un aliment à double tranchant:

A l’état naturel, la spiruline stocke peu les métaux lourds lors de sa croissance, comme l’indique l’étude de 2013, citée plus haut. Elle est même connue pour retirer les métaux lourds qui vous intoxiquent – procédé que l’on appelle la chélation. Mais c’est là que les choses se gâtent : si la spiruline est fabriquée de façon frauduleuse, cette éponge à métaux lourds vous intoxiquera inévitablement. 

Au point de susciter une mise en garde de l’ANSES,[3]. Même si des fraudes graves n’ont pas (encore) été détectées, on peut soupçonner que la culture de Spiruline – que l’on effectue partout, et dans des pays aux législations plus souples que les nôtres comme le Mexique ou Taïwan – intoxique plus qu’elle ne détoxifie. Raison de plus pour être vigilant avec les algues, qui restent en principe, excellentes pour la santé.

Conseils :

La Spiruline apporte beaucoup de bienfaits pour notre santé certes, mais interroge aussi en amont de sa production sur les éléments nutritionnels utilisés pour sa culture, sur la qualité de son eau utilisée. Avant d’acheter, il est conseillé de bien lire la composition du produit. Privilégier les circuits courts, et interroger le producteur sur son procédé de fabrication, quel type de nutriments sont utilisés : naturels ou de synthèses, bien connaitre son environnement. Hélas, l’utilisation de Sulfate de Fer, Nitrate ou Urée (chimique) y est indispensable à sa culture.

Pour finir, vous pouvez cultiver votre propre spiruline si cela vous tente, des tutos existent sur le net.


Source 
:

Procédé de fabrication de la Spiruline du guide des Spiruliniers de France : ( ICI à partir de la page 14)

Extrait de l’article du Docteur Schmitz : ICI

[1] Naif Abdullah Al-Dhabi, Heavy metal analysis in commercial Spirulina products for human consumption, Saudi J Biol Sci. 2013 Oct; 20(4): 383–388.

 

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image