Vertus thérapeutiques du plasma marin

  • Vertus thérapeutiques

La seule présence du cocktail de minéraux suffit à en expliquer les vertus multiples. Il s’agit d’une régulation en profondeur du terrain biologique. Toutes sortes de troubles et pathologies se trouvent améliorés, si ce n’est guéris par la seule adjonction de cette eau marine au régime alimentaire quotidien.

 

Régulation du pH:

Avec un pH compris entre 8 et 9,2, l’eau de mer de l’Océan Atlantique présente un pouvoir tampon très important, très intéressant pour nos terrains acidifiés. Effet de régulation aussi sur les terrains alcalins. Cette régulation est un des facteurs importants expliquant les résultats thérapeutiques des cures marines.

Puissante action régulatrice et régénératrice:

Les travaux de Jarricot, Hansche, Bensch et bien d’autres ont démontré la puissante action de ce plasma. L’assimilation de l’eau de mer bue se fait beaucoup plus lentement que celle de l’eau douce. Important régulation de l’équilibre des ions Potassium, Sodium, Magnésium, indispensables au bon fonctionnement du système nerveux.

Puissante action régulatrice du pH gastrique et intestinal, due à sa composition électrolytique particulière ce qui la rend efficace dans toutes sortes de pathologie digestives. Les allergies sont efficacement traitées aussi par l’eau de mer.

« Elle produit une modification fondamentale du contenu minéral des différents tissus en corrigeant les déséquilibres ioniques, ce qui explique son incidence favorable sur les maladies allergiques. Dans ces cadres cliniques, les résultats tant objectifs que subjectifs ont été si favorables qu’on à l’impression d’un curatif spécifique. » Bensch.

Augmentation du Magnésium sanguin à des valeurs de 8 à 10 fois supérieurs sur un lot de 14 malades après 3 semaines de traitement à 250cc d’eau de mer par jour.

 

Les travaux du Dr Jarricot ont montré qu’après une perfusion de Plasma de Quinton, le rein éliminait deux fois plus d’urine qu’après une perfusion de sérum physiologique de synthèse.

 

Rompler traita 30 cas de gastrite dus à des allergies alimentaires avec 250cc d’eau de mer prises en 2 fois par jour pendant 3 semaines. Parmi les résultats observés:

  • Augmentation progressive de la bilirubine
  • Augmentation de la trypsine
  • Augmentation des diastases intestinales
  • Normalisation de l’acidité gastrique.
  •  Disparition des signes cliniques habituels en pareil cas (flatulences météorisme intestinal, brûlures d’estomac, troubles digestifs..)

 

Il a été démontré par les travaux de Eppinger et Hess que l’assimilation de l’eau de mer absorbée par voie orale est beaucoup plus lente que celle de l’eau douce et qu’elle exerce une important régulation de l’équilibre des cations Potassium, Sodium, Magnésium et Calcium dont dépend le fonctionnement du système nerveux.

Les travaux de Kaufer et Keining ont confirmés de très bon résultats sur 14 asthmatiques par le plasma marin: franche amélioration pour 2 d’entre eux et des résultats sensibles sur les autres entre une et 3 semaines de cette cure.

 

Un traitement de terrain qui possède de nombreuses vertus:

 

  • Fatigues physique et psychique : 

Souvent liées au déséquilibre minérale de même que les troubles de la mémoire, de la concentration, du sommeil, la spasmophilie, l’irritabilité, le stress..

  • Troubles digestifs :

Souvent liés au déséquilibre acido-basique et surcharges toxiniques dure à un mode alimentaire mal adapté. Amélioration des états de toutes les muqueuses du tube digestif suite à la cure marine. Régulation des liquides de l’organisme avec tous les résultats positifs qui en résultent dans les problèmes de déshydratation et sur la régulation du gros intestin.

  • Allergies :

Plusieurs chercheurs ont montré l’efficacité surprenant de l’eau de mer sur les processus allergiques, quels qu’ils soient. Les travaux de Bensch, portant sur 500 cas d’allergies traitées par voie orale avec de l’eau de mer, ont montré partout des améliorations.

  • Problèmes de peau :

Souvent la résultant de troubles digestifs, mais de possibles allergies. Souvent lié aussi à la disponibilité en minéraux et à la régulation du pH sanguin aussi bien que cutané. Quinton obtint de très bon résultats avec sa cure marine sur le psoriasis, l’eczema, les mycoses divers, et toute affection de la peau et des phanères liés à une hyperacidité.

  • Troubles circulatoires :

Par son action régulatrice sur le milieu intérieur, le plasma marin équilibre le pH sanguin, régule les liquides de l’organisme et fluidifie un sang surchargé en toxines. Pour les cas d’hypertension, le plasma marin reste conseillé en dépit de sa teneur en Chlorure de Sodium: on a pu constater qu’il importait surtout d’apporter à l’organisme l’ensemble des minéraux et oligo-éléments dont il avait besoin (ainsi que le Calcium) et qu’il en découlait souvent en effet régulateur. Bien sûr, en cas de régime sans sel strict, un suivi médical s’impose.

  • Stimulation immunitaire : 


C’est un fait bien connu, l’eau de mer possède un réel pouvoir anti-infectieux. Effet des oligo-éléments colloïdaux sur le thymus: il en est de même de certains oligo-éléments spécifiques tels que Cuivre, Manganèse, Magnésium.. dont l’action immuno-stimulante n’est plus à démontrer. La cure marine doit donc être conseillé dans tous les cas de baisses des défenses immunitaires, y compris en cas d’infection. René Quinton obtint de remarquables résultats sur les bébés et jeunes enfants, dans le cas de diarrhée et de risques liés à la déshydratation, son plasma faisait merveille et sauva bien des vies. Préventivement, il est conseillé aux femmes enceintes de prendre du plasma marin pendant les 6 premiers mois de la grossesse, puis pendant la durée de l’allaitement, afin d’assurer au bébé une maturation immunitaire optimale et un développement harmonieux.

  • Hémorragies pertes sanguines :

L’eau de mer rétablit rapidement un taux d’hémoglobine correct et relance l’énergie. Il a en outre été amplement démontré que le plasma marin, en perfusion, remplace très avantageusement les transfusions sanguines sans les risques habituels encourus: même dans ce cas, le taux d’hémoglobine se rétablit rapidement et Quinton démontré que la phagocytose s’en trouvait grandement améliorée.

Telle était la thérapie marine de René Quinton, mise sur le marché pour la première fois en 1904 sous la forme buvable et injectable. « Etait », puisque du moins en France le plasma marin ne dispose plus de son autorisation de mise sur le marché (AMM) depuis 1984, du moins en ce qui concerne la voie injectable, sous-cutanée et intraveineuse. L’obligation faite par la législation de stériliser à haute température tout produit injectable est inapplicable au plasma marin. cela entraînerait la précipitation des oligo-éléments et rendrait inefficace le produit.

Pourtant, voici ce qu’on pouvait lire dans les anciens dictionnaires Vidal concernant les actions thérapeutiques du Quinton injectable:

  • Régénération par remplacement du milieu intérieur existant, appauvri ou souillé
  • Ré-équilibration minérale.
  • Recharge en oligo-éléments créant des oligo-synergies (catalytiques)
  • Action homéopathique de certains éléments.

Indications :
  • Nourrissons : Athrepsie, Anorexie, Eczéma, Gastro-entérites, Traitement prénatal, Prématurés Toxicose.
  • Adultes : Anémie, Asthénie, Constipation, Dysenteries, Colibacillurie, Gastro-entérites, Sclérose en plaques, Surmenage, Troubles de la sénescence, Tuberculose pulmonaire et externe, Vomissements de la grossesse.
  • Gynécologie : infections et congestions utéro-vaginales.
  • Ophtalmologie-O.R.L. : Aérosols, Coryzas, Rhinites, Sinusites.
  • Dermatologie : Allergies, Dermites infectées, Eczéma, Lichen, Prurigo, Psoriasis, Urticaire.
  • Reconstitution de la masse sanguine, Brûlures.
  • Réanimation,  Alimentation artificielle.
  • Modification favorable du terrain.
  • Solvant des antibiotiques.

Contre-indications :
Aucune contre-indication. Les premières injections peuvent provoquer une légère réaction avec excitation ou fièvre, sans aucune gravité.

Posologie :
  • Le plasma de Quinton est utilisé :
  •   En injections sous-cutanées ou intraveineuses.
  • En boissons.
  • Pour usage externe (pulvérisation, compresse, et bains locaux).

  • Etudes scientifiques récentes :  ICI


Plus spécifiquement, voici une sélection classée par type de bienfaits :
Sport :

Atérosclérose, cholestérol, et maladies cardiovasculaires :

Hypertension (voir les études précédentes sur les maladies cardiovasculaires) :



🌊 BUVEZ DE L’EAU DE MER 🌊

 

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image