Les bienfaits insoupçonnés de la piqûre d’abeille

  • Animaux Santé
Les piqûres des hyménoptères (les abeilles, les guêpes, les fourmis et les frelons) sont souvent douloureuses car cette famille d’insectes inocule au moyen de leur dard leur venin afin de se défendre. La piqûre d’abeille est également douloureuse, voire parfois mortelle, mais offre des bienfaits parfois insoupçonnés qui sont d’ailleurs intégrés dans des traitements médicaux ou dans des cosmétiques.

L’inoculation du venin par la piqûre d’abeille


Avant d’en venir aux vertus du venin, faisons un petit point sur la manière dont il est injecté dans notre organisme !

Les ouvrières femelles sont les seules à pouvoir injecter du venin, et ont un dard qui administre deux liquides lors de la piqûre : un acide composé de principes actifs, et un liquide basique assurant la lubrification et la fluidité du dard.
Le dard restant dans la peau après la piqûre (contrairement à d’autres hyménoptères qui ont un dard lisse qui se retire), il faut enlever le plus rapidement possible le dard quand vous êtes piqués, sinon c’est tout le venin qui sera injecté.

Pour le retrait, il faut bel et bien racler la peau et éviter de presser la poche de venin avec une pince à épiler ou tout autre objet de cet acabit !

La piqûre provoquera le plus souvent un oedème suivi de démangeaisons, voire une allergie pour les personnes qui réagissent fort.

Au-delà de ces désagréments, il existe cependant certains bienfaits et effets thérapeutiques au venin d’abeille !

La composition du venin d’abeille


Pour comprendre pourquoi le venin d’abeille peut être utilisé comme remède, rentrons plus en détail dans la composition du liquide. Le venin est un mélange complexe de protéines, d’enzymes et d’amines biogènes.

Certains éléments vont agir sur la perméabilité vasculaire des muscles (et donc leur contraction), comme la melittine, kinines, phospholipases A et B. Le système nerveux est également impacté avec les puissantes neurotoxines qui sont libérées (l’apamine).

Le traitement par le venin d’abeille


Le venin d’abeille a été connu pour ses bienfaits il y a bien longtemps, dès la Grèce Antique – on retrouve également des mentions dans les textes chinois. Hippocrate en parlait également à son époque, et cette méthode nous est parvenue jusqu’à maintenant. Elle est plus répandue en Asie, en Europe, et se fraye son chemin en Amérique du Nord (USA, Canada).

Ses propriétés permettraient ainsi de lutter contre de nombreuses maladies, même nous en sommes encore aux prémices de la recherche pour le moment.

Le venin d’abeille, un remède pour :


  • L’arthrose, arthrite, et les problèmes d’articulation (principalement connu pour ces maux)
  • Les douleurs musculosquelettiques en général
  • Les pathologies chroniques comme la sclérose en plaque (grâce au composant apatime)
  • Les douleurs inflammatoires (tendinite, bursites)
  • Aider à diminuer les crises paludiques
  • Une action antitumorale pour certains cancers (col de l’utérus, côlon, poumon)

Le venin serait également un remède analgésique, qui réduirait donc la douleur.

De nombreuses recherches sont en court pour exploiter les bienfaits du venin d’abeille, notamment pour la maladie de Parkinson, de Lyme et la destruction du virus du SIDA.

Toutefois, il faut faire attention avec les thérapies par le venin d’abeille, car près de 2 à 5% de la population est allergique.

Des piqûres pourraient être fatales, et c’est pourquoi des tests allergènes sont demandés aux personnes voulant pratiquer l’apipuncture ou voulant utiliser le venin d’abeille.

L’administration du venin au patient


Quoi qu’il en soit, l’administration étant complexe et douloureuse, elle se fera nécessairement avec une supervision médicale formée pour ça, et sera proposée en complément d’autres traitements.

Le médecin pourra vous administrer le venin apicole de deux manières différentes : soit en appliquant des abeilles sur la zone douloureuse, soit en injectant via une seringue une solution contenant entre autres le venin (apivenin).

Son utilisation se fait auprès de certains médecins, acupuncteurs, naturothérapeutes, homéopathes et apiculteurs, mais il faut garder en tête qu’il ne s’agit pas d’une technique médicale officielle.

Un achat possible ?

Sachez que vous ne pouvez pas acheter le venin d’abeille, car il s’agit d’un produit considéré comme toxique. En réalité, le venin ne devient toxique pour l’homme qu’à partir de 2,8mg par kilo, soit 1400 piqûres d’abeilles ! Sauf si vous êtes allergique bien sûr…

Extrait de l’article: « Les bienfaits insoupçonnés de la piqûre d’abeille » du site/blog: bee-keeper.com

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Abonnez-vous à notre newsletter !