Cataplasme d’argile: mode d’emploi

  • Plasma terrestre Santé

Préparation:

Prévoir un récipient, en verre ou en bois, une spatule en bois et un rouleau essuie-tout. Ne jamais employer de métal, et éviter les matières plastiques car les phtalates qu’elles contiennent sont des perturbateurs endocriniens dont les effets se transmettront à l’argile.
– Placer les morceaux d’argile dans le récipient
– Verser de l’eau froide non bouillie jusqu’à recouvrir les morceaux.
– Laisser agir de 30mn à 1h. La pâte doit être lisse, bien homogène et pas trop épaisse
– Comme il est possible de préparer de l’argile pour un usage de plusieurs jours, il n’y a pas à craindre d’en faire trop à la fois. Chaque foi que cela est possible, placer le récipient au soleil, en le recouvrant d’une gaze pour le protéger des impuretés.


Confection:

Découper 2 feuilles d’essuie-tout, en ayant à l’esprit que l’on doit disposer d’une surface bien plus étendue que le cataplasme, qui lui-même devra être plus grand que la partie à traiter. Eviter l’emploi d’une matière imperméable (feuille plastique, caoutchouc..), car l’eau contenue dans l’argile doit pouvoir s’évaporer.
– à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère en bois (ni métal, ni plastique), étaler une couche bien régulière d’argile sur la feuille ainsi préparée. L’épaisseur peut varier de 5mm à 3cm.
– l’argile doit être appliquée à même la peau.
– 3 types de cataplasme à utiliser en fonction de la partie du corps à soigner:
  • un petit cataplasme s’applique sur les doigts ou les orteils
  • un moyen sur la nuque ou le foie
  • un grand sur les lombaires, les poumons, la colonne vertébrale.


Différents moyens de fixation:

Une foi en place, il faut le fixer, divers moyens existent en fonction de la partie du corps concernée:
  • un filet de maintien de pansement pour les membres supérieurs ou inférieurs, le thorax, le bassin, l’abdomen, les épaules, la tête, etc.
  • une bande de crêpe de type Velpeau, fixée à l’aide d’une épingle à nourrice ou d’agrafes.
  • une ceinture de flanelle ou autre textile chaud pour une application sur les reins, le foie, le ventre ou les poumons.
  • un foulard rectangulaire.


Durée et cadence d’application:

En thérapeutique naturelle, il faut totalement changer sa façon de penser la maladie et la manière dont on peut la surmonter. Il n’y a pas de durée type. Celle-ci est très variable selon le cas à traiter, l’ampleur du mal, le tempérament du malade, ses réactions devant l’argile, la surface traitée, etc. La durée d’application peut varier d’une heure à une nuit entière selon les cas. 
Pour les abcès et toute éruption purulente, il faudra changer les cataplasmes toutes les heures et les faire se succéder si possible nuit et jour, jusqu’à amélioration.
En ce qui concerne les grandes applications (foie, intestins, reins..), il faut considérer qu’elles provoquent une réaction très importante, que l’organisme ne pourrait soutenir longtemps sans risque d’affaiblissement si elles étaient renouvelées trop souvent, surtout si le malade reste en activité. Un cataplasme par jour (gardé 2 à 4h) sera donc suffisant, et il sera possible d’en appliquer deux si l’activité est réduite. Si le cataplasme est mis le soir au coucher, on pourra s’endormir avec et ne le retirer que le lendemain matin, ou en cours de nuit s’il gêne ou refroidit.
Si un cataplasme appliqué sur un abcès ou un furoncle est très chaud et sec au bout d’une demi-heure, il faut le changer sans attendre. Si, sur la colonne vertébrale, il procure une sensation de froid, il ne faut pas le laisser toute la nuit mais le retirer immédiatement.
Appliqué sur une partie fiévreuse ou surchauffé, il faut l’interrompre avant que l’argile ne soit trop chaude. Si elle a pour but de vitalise, donc de réchauffer, il faut l’arrêter avant que l’argile ne refroidisse. Si elle est faite dans le but de revitalise un organe, de reconstituer un tissu osseux décalcifié (vertèbres..), elle peut être laissée toute la nuit.
Etant donné la puissance d’action de l’argile, il faut s’abstenir de l’applique en même temps sur 2 organes importants.  On peut malgré tout l’applique en  même temps sur une organe important (foie, reins..) et sur une région secondaire (pied, main..), ou sur 2 ou 3 régions secondaires.
Généralement, si l’action a été bien menée, l’argile est presque sèche au moment où on la retire. Racler les particules qui adhèrent à la peau et laver à l’eau fraîche ou tiède, sans savon. Surtout, ne jamais employer d’alcool ni d’eau de Cologne.


Jeter l’argile après usage:

Après usage, le cataplasme doit être jeté, car l’argile est dévitalisée et imprégnée des toxines qu’elle à absorbées.  Qu’elle ait été appliquée sur une plaie ou non, elle ne peut plus servir.


Extrait du livre: « L’argile qui guérit » de Raymond Dextreit

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Abonnez-vous à notre newsletter !