Les bienfaits de la lactofermentation

  • cuisine Minéraux & Oligo-éléments plasma végétal

La lactofermentation est une technique de conservation des aliments, très intéressante sur les plans nutritif et gustatif : un légume fermenté contient jusqu’à 10 fois plus de vitamine C que le même légume frais ! 

La lactofermentation : qu’est-ce que c’est? 

Technique de conservation alimentaire de longue durée, ne demandant ni stérilisation ni congélation. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la lactofermentation n’implique pas la présence de lactose dans le produit fermenté, qui peut ainsi être consommé sans crainte par les intolérants au lait. 

Cette méthode très ancienne consiste à plonger les aliments dans de l’eau salée pour favoriser le développement des bactéries lactiques par macération. Privées de contact avec l’air, celles-ci vont proliférer en se nourrissant des sucres présents dans les aliments, qu’elles vont transformer en acide lactique contribuant à détruire les bactéries pathogènes. Au bout d’un certain temps, la teneur en acide lactique atteint un certain seuil et la fermentation s’arrête. La conservation peut alors se prolonger plusieurs années, l’acide lactique ayant pour effet de détruire les autres micro-organismes responsables de la moisissure.

La lactofermentation décuple la valeur nutritive des aliments

Elle permet non seulement de préserver leurs vitamines et minéraux, mais aussi d’augmenter leur quantité. Si un légume fermenté contient ainsi jusqu’à 10 fois plus de vitamine C que le même légume frais, la lactofermentation apporte bien d’autres vitamines : par exemple, le soja lactofermenté peut contenir jusqu’à 47 fois plus de vitamines B2 !

En outre, la lactofermentation facilite la digestion car les bactéries en présence vont produire des enzymes qui vont pré-digérer les molécules plus difficilement assimilables par l’organisme.

Lactofermentation véritable pro biotique

Ni cuits, ni crus, les aliments lactofermentés sont vivants. La fermentation des aliments est donc un atout majeur pour le système digestif (intestin, équilibre de la flore intestinale, inflammations, constipation). Les aliments sont en quelque sorte prédigérés. La lactofermentation favorise l’apparition dans les aliments de pro biotiques excellents pour la flore intestinale. Celle-ci est constituée de milliards de bonnes bactéries essentielles au bon fonctionnement de notre organisme et luttent contre les mauvaises bactéries et les germes pathogènes, nous préservant ainsi des infections et virus. On sait aujourd’hui qu’une flore intestinale trop pauvre en bonnes bactéries est impliquée dans diverses maladies comme l’obésité ou certains cancers. 

Lactofermentation une conservation sans risque pour la santé

D’autres types de conservation peuvent être dangereux comme la congélation (panne), conserves (mal appertisées), la fermentation lactique ne présente aucun danger. Aucune maladie n’a jamais été recensée suite à la consommation d’un aliment lactofermenté. Cela est dû au fait que les bactéries lactiques empêche le développement des mauvaises bactéries. Si la fermentation lactique ne se déroulait pas correctement, l’odeur, l’aspect et le goût de la préparation seraient dans tous les cas repoussants.

Sève de Bouleau et lactofermentation

La sève de bouleau est mise en fermentation naturelle dans des fûts en inox pendant environ 6 mois. Elle est donc enrichie par des micro-organismes empêchant d’autres types de fermentation comme la pourriture. Cela va transformer une partie des sucres contenus dans la sève en acide lactique. Le développement de ces bactéries va s’arrêter, et la Sève lactofermentée va rester stable pour être donc consommable toute l’année. La Sève étant composée de 10 minéraux, 13 vitamines, 17 acides aminées, la lactofermentation va donc permettre de potentialiser tous ses bienfaits en améliorant sa valeur nutritionnelle et permettre une meilleure assimilation de ses éléments vitaux.
A la différence de
la pasteurisation ou stérilisation qui appauvrissent le support, la lactofermentation va au contraire enrichir tous ses bienfaits.


🌳ALLEZ AU BOULEAU!🌳

Commentaires

  1. 11 décembre 2020
    Quelle Sève de Bouleau choisir? - SeMineraliser

    […] Solution idéale: La Sève de Bouleau est mise en fermentation naturelle dans des fûts en inox dans l’attente que le processus complet de la lacto-fermentation se fasse. La Sève de Bouleau est enrichie par les micro-organismes qu’elle contient naturellement, ces bactéries inoffensives (probiotique) vont très vite se développer, empêchant d’autres types de fermentation comme la pourriture. Le but est de transformer une partie des sucres contenus dans la Sève en acide lactique permettant une meilleure assimilation des protéines. Parmi tous les acides organiques, c’est l’acide lactique qui se montre le plus efficace contre des bactéries pathogènes, responsables des problèmes intestinaux. Ce procédé permet également un accroissement en vitamines. Cette méthode reste la solution idéale pour consommer de la Sève toute l’année en potentialisant minéraux et vitamines. En savoir plus sur la lacto-fermentation ICI […]

  2. 18 février 2021
    pascale

    Bonjour,
    est-ce une bonne idee de prendre le plasma marin en meme temps de la seve de bouleau ?
    et quelle est la difference entre la seve fraiche non pasteurisee et la seve lacto fermentee ? y a t’il une qui est meilleure que l’autre ?
    Cordialement

    • 18 février 2021
      gregoire

      Bonjour, L’intérêt de la Sève est de préparer le terrain des émonctoires (les organes de détox) nettoyer les organes et développer la flore intestinale (probiotique) afin de pouvoir mieux assimiler les 78 minéraux de l’eau de mer, donc dans l’idéal, il faudrait commencer par la Sève de Bouleau lactofermentée puis dans la continuité au bout d’une semaine commencer l’eau de mer l’après-midi et le matin la Sève par exemple.
      Vous trouverez ci-après un article sur la lactofermentation: https://semineraliser.com/les-bienfaits-de-la-lacto-fermentation/
      L’intérêt quand elle est lactofermentée, c’est qu’elle est potentialisée et stabilisée donc consommable toute l’année! Ce qui n’est pas le cas de la sève fraîche. Vous trouverez un article sur les différentes Sève : https://semineraliser.com/quelle-seve-de-bouleau-choisir/
      La « meilleure » sera la Sève lactofermentée consommable toute l’année et non transformée, congelée ou pasteurisée.
      merci pour les remarques.
      Grégoire

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Commentaires

  1. 11 décembre 2020
    Quelle Sève de Bouleau choisir? - SeMineraliser

    […] Solution idéale: La Sève de Bouleau est mise en fermentation naturelle dans des fûts en inox dans l’attente que le processus complet de la lacto-fermentation se fasse. La Sève de Bouleau est enrichie par les micro-organismes qu’elle contient naturellement, ces bactéries inoffensives (probiotique) vont très vite se développer, empêchant d’autres types de fermentation comme la pourriture. Le but est de transformer une partie des sucres contenus dans la Sève en acide lactique permettant une meilleure assimilation des protéines. Parmi tous les acides organiques, c’est l’acide lactique qui se montre le plus efficace contre des bactéries pathogènes, responsables des problèmes intestinaux. Ce procédé permet également un accroissement en vitamines. Cette méthode reste la solution idéale pour consommer de la Sève toute l’année en potentialisant minéraux et vitamines. En savoir plus sur la lacto-fermentation ICI […]

  2. 18 février 2021
    pascale

    Bonjour,
    est-ce une bonne idee de prendre le plasma marin en meme temps de la seve de bouleau ?
    et quelle est la difference entre la seve fraiche non pasteurisee et la seve lacto fermentee ? y a t’il une qui est meilleure que l’autre ?
    Cordialement

    • 18 février 2021
      gregoire

      Bonjour, L’intérêt de la Sève est de préparer le terrain des émonctoires (les organes de détox) nettoyer les organes et développer la flore intestinale (probiotique) afin de pouvoir mieux assimiler les 78 minéraux de l’eau de mer, donc dans l’idéal, il faudrait commencer par la Sève de Bouleau lactofermentée puis dans la continuité au bout d’une semaine commencer l’eau de mer l’après-midi et le matin la Sève par exemple.
      Vous trouverez ci-après un article sur la lactofermentation: https://semineraliser.com/les-bienfaits-de-la-lacto-fermentation/
      L’intérêt quand elle est lactofermentée, c’est qu’elle est potentialisée et stabilisée donc consommable toute l’année! Ce qui n’est pas le cas de la sève fraîche. Vous trouverez un article sur les différentes Sève : https://semineraliser.com/quelle-seve-de-bouleau-choisir/
      La « meilleure » sera la Sève lactofermentée consommable toute l’année et non transformée, congelée ou pasteurisée.
      merci pour les remarques.
      Grégoire

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image