Laboratoire pharma: la fin d’un modèle de Business

  • COVID-19 Economie Quantique Santé
Comme de nombreuses industries, le modèle commercial de l’industrie pharmaceutique dépend fondamentalement de l’innovation productive pour créer de la valeur en offrant de plus grands avantages aux clients.
Le modèle économique pharmaceutique consiste essentiellement à réaliser une série d’investissements dans la Recherche & Développement, puis à collecter le retour sur ces investissements sous forme de bénéfices quelques années plus tard, une fois que les produits résultants sont arrivés sur le marché. Cependant, la situation est compliquée par le fait que les investissements et les rendements sont échelonnés sur plusieurs années pour chaque produit et que tous les produits ne parviennent pas sur le marché; en fait, la plupart des produits n’arrivent pas du tout sur le marché et ils échouent à des moments et à des coûts différents au cours de leur développement.

De nombreuses causes et facteurs différents suggérés pour expliquer la baisse constante:

  • hausse des coûts et des délais des essais cliniques
  • diminution des taux de réussite dans le développement
  • un environnement réglementaire plus difficile
  • une pression croissante des payeurs, des fournisseurs
  • une augmentation des médicaments génériques.

Loi des rendements décroissants :

Comme chaque nouveau médicament améliore la norme de soins actuelle, cela ne fait que relever la barre pour le médicament suivant, le rendant plus cher, difficile et peu susceptible de réaliser une amélioration progressive, tout en réduisant également les possibilités d’amélioration. Ainsi, plus nous améliorons le niveau de soins, plus il devient difficile et coûteux de s’améliorer davantage, nous dépensons donc de plus en plus pour obtenir des avantages supplémentaires et une valeur ajoutée décroissants pour les patients, ce qui se traduit par une diminution du retour sur investissement.

La découverte de médicaments est un peu comme le forage pétrolier, où nous priorisons et exploitons progressivement les opportunités les plus importantes, les meilleures, les moins chères et les plus faciles avec les rendements attendus les plus élevés en premier, laissant les opportunités moins attrayantes avec des rendements inférieurs pour plus tard. Finalement, il nous reste à dépenser plus de valeur que nous ne pouvons en extraire.

Cycles de vie et régénération de l’industrie :


Toutes les industries et tous les modèles commerciaux suivent la loi des rendements décroissants, et de nombreuses industries sont passées par l’histoire. En fait, l’industrie pharmaceutique elle-même est née du déclin final de l’industrie des produits chimiques et des colorants alors qu’elle était lentement banalisée. Des cendres amènent le renouveau.

La théorie de l’évolution de Darwin s’applique aux entreprises et aux industries tout autant qu’elle s’applique aux espèces de la vie: « Ce n’est pas la plus forte des espèces qui survit, ni la plus intelligente, mais celle qui s’adapte le mieux au changement. »

En effet, s’adapter ou mourir.

Extrait de l’article de Kevin Stott:
https://endpts.com/pharmas-broken-business-model-an-industry-on-the-brink-of-terminal-decline/

Pour en savoir plus: 

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Abonnez-vous à notre newsletter !