De la Symbolique du bouleau (suite)

  • Jardinage plasma végétal

Mieux comprendre la vie du Bouleau pour mieux en assimiler sa sève:

Comme tous les pionniers, le Bouleau a les qualités et les défauts spécifiques des pionniers intrépides. Ce qui caractérise les pionniers est d’avoir l’audace et l’énergie d’aller là ou personne n’est encore allé. Cela exige en général un énorme travail et de gros efforts, une discipline de fer pour se maintenir vivant et en bon état, car on ne peut compter sur l’aide de personne. On est seul responsable de soi. Et d’une manière générale, un pionnier vit au jour le jour, à l’instant présent, sans se soucier du passé et encore moins de l’avenir, en consacrant tout son énergie à la survie dans l’instant, et dans les meilleures conditions pour lui-même et pour ceux qui l’entourent. Ainsi se comporte le bouleau.

Arbre solitaire et solidaire:

Comme les pionniers, il a la capacité de vivre seul, ou en groupe composé uniquement de bouleaux que l’on nomme forêt. On peut souvent voir un bouleau seul sur le bord d’une clairière. Parfois, il trône tout simplement au beau milieu! Son tronc lumineux et souvent gracile, lui donne un air de délicate et humble majesté. Par ailleurs, les forêts constituées uniquement de bouleaux ne sont pas rares. Il n’a pas besoin des autres espèces pour vivre.

Comme les pionniers, il se donne les moyens d’une excellente santé en extrayant du sol et en concentrant dans sa sève sels minéraux et divers nutriments vitaux en grande quantité.
Il sait aussi se constituer une écorce qui lui sert d’armure , pour se protéger des animaux prédateurs ainsi que des grands froids ou des fortes chaleurs.
Comme les pionniers, il s’adapte à peu près à tous les sols. Dans les pays du Nord, il est le 1er arbre qui apparaît après la steppe et la toundra. Le bouleau nourrit le sol afin de permettre à toutes sortes d’arbres de pousser

Arbre sexué:

Il faut donc un arbre mâle et un arbre femelle pour qu’ils se reproduisent. On peut les distinguer à leurs fruits: les mâles produisent un fruit en forme de cône allongé de dix centimètres, dressé en 1er lieu, puis pendant, tandis que les femelles produisent un fruit similaire de 3 centimètres qui, lui, reste dressé: c’est plus facile en effet pour le fruit femelle, il est moins long et donc moins lourd!
Le fait d’être sexué a pour avantage le renouvellement et la sélection des gènes, et donc une plus grande capacité pour l’espèce à s’adapter à des sols et des climats très divers. Ce qui est l’avantage de tous les êtres vivant sexués, qui permet aux bouleaux de résister beaucoup mieux aux grands changements climatiques.
Le désavantage à être sexué est qu’il faut une certaine proximité entre les 2 sexes pour que les pollens puissent être transportés par les insectes d’un arbre à l’autre. Il leur faut comme nous tous, trouver un copain ou un copine! Et tout vie sexuée coûte très cher en énergie et s’accompagne d’une moindre longévité. 

Arbre généreux:

Tout cela ne peut que développer le caractère généreux de cet arbre. Cette générosité a un prix: bien des bouleaux ont une vie assez courte. Comme les pionniers, le bouleau prend tous les risques. Alors que les autres arbres, en général, dans la nature sauvage, sont prévoyants. Ils s’économisent en ne fleurissant pas tous les ans, en ne produisant pas de fruits tous les ans, en anticipant la sécheresse ou les hivers rigoureux.

Le Bouleau, lui donne sans compter:
des fleurs, des fruits, et, pour nous, sa sève abondante telle une source débordante au printemps.

(Source: La Sève de Bouleau de France Guillain)

🌳ALLEZ AU BOULEAU!🌳

Une remarque, une question ?

Entrez Captcha ici : *

Reload Image